NIGER: « Le Togo, l’Algérie et le Tchad ferment leur espace aérien aux troupes de la CEDEAO »

Intervention militaire de la CEDEAO au NIGER : l’Algérie, le Tchad et le Togo auraient fermé  leur espace aérien aux troupes de la CEDEAO.

La situation demeure tendue et l’incertitude plane quant à une intervention militaire de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) pour rétablir l’ordre dans le pays. Des développements récents font état de décisions controversées de la part de certains pays membres de la CEDEAO, ajoutant une nouvelle dimension complexe à cette crise.

Selon Louis Magloire Keumayou, le Directeur de la Chaîne New World Économie, qui s’est exprimé lors d’une interview sur France 24, l’Algérie, le Tchad et le Togo ont décidé de fermer leur espace aérien aux troupes de la CEDEAO. Cette décision, si elle se confirme, complique grandement la planification d’une intervention militaire coordonnée pour rétablir la légitimité du gouvernement nigérien.

De plus, la réunion des chefs d’état-major des armées des pays membres de la CEDEAO, initialement prévue pour le 12 août à Accra, au Ghana, a été reportée à la semaine suivante. Ce report témoigne des obstacles et des différends entre les membres de la CEDEAO quant à l’approche à adopter face à la crise au Niger. Cependant, il est important de noter que malgré ce report, les militaires continuent à travailler en coulisses, cherchant à élaborer un éventuel calendrier pour une intervention militaire.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0