Togo : Arrestation et Expulsion de Deux Avocats Français

Le 25 octobre 2023, à Lomé, la capitale du Togo, deux avocats français, Mathilda FEREY, membre du barreau de Paris, et son collègue, ont été appréhendés par les autorités togolaises. Ces avocats représentaient M. KODJO AGBEYOME, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2020 au Togo, et leur présence à Lomé était liée à une enquête concernant les prétendus faux courriers adressés au Chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, en guise de félicitations pour sa réélection présidentielle en 2020.

Les avocats avaient quitté Paris dans le but de mener des investigations sur cette affaire et prévoyaient de tenir une conférence de presse pour rendre publiques leurs conclusions. Toutefois, leur séjour au Togo s’est avéré difficile. Ils ont été contraints de rester dans leur hôtel, sans notification de leurs droits, depuis leur arrivée à Lomé.

Paul Missiagbetor, Coordonnateur de la DMK (Dynamique Mgr Kpodzro), un mouvement politique togolais, a expliqué : « Nous avons convoqué les journalistes pour leur faire part de la situation : ces deux avocats sont arrivés à Lomé samedi dernier et sont contraints de rester dans leur hôtel depuis mercredi matin, jusqu’à l’heure de cette conférence de presse. Ils ont rencontré de nombreuses personnalités de la société civile, des médias et d’autres acteurs dans le cadre de leur enquête. »

Les avocats semblaient avoir obtenu des informations qui ont suscité l’inquiétude des autorités togolaises. Maître Joseph BREHAM, l’un des avocats, a déclaré : « Il me semble que les résultats de ces enquêtes sont suffisamment embarrassants pour les autorités togolaises, ce qui les a poussées à nous empêcher de révéler les conclusions de notre enquête. »

Finalement, les avocats français n’ont pas pu organiser leur conférence de presse comme prévu. Ils ont été expulsés du pays et ont pris l’avion pour retourner à Paris.

+1
5
+1
0
+1
0
+1
1
+1
0
+1
1
+1
0