Coupures d’électricité au Togo : La ministre de l’Énergie dévoile les raisons

Depuis plusieurs mois, le Togo fait face à d’importantes perturbations dans l’alimentation en électricité, soulevant des inquiétudes et des questionnements au sein des populations affectées. Après plusieurs mois de silence, la ministre de l’Énergie du Togo, Mila Aziable, est intervenue sur la plateforme X pour apporter des éclaircissements nécessaires et tant attendus concernant les véritables causes de cette crise énergétique.

Selon les explications fournies par la ministre, le cœur du problème réside dans une pénurie d’approvisionnement en gaz naturel, une ressource essentielle pour la production d’électricité dans la région. En effet, le Togo a besoin de 35 000 MM BTU (British Thermal Units) de gaz naturel par jour pour satisfaire sa demande énergétique. Or, il s’avère que les approvisionnements actuels sont loin d’être suffisants, conduisant par moments à une indisponibilité totale de cette ressource critique.

Cette carence en approvisionnement entraîne, par conséquent, une augmentation des coûts de production d’électricité, rendant les opérations non seulement plus onéreuses mais aussi moins stables, comme en témoignent les coupures fréquentes auxquelles doivent faire face les populations du Togo. Cette situation n’est d’ailleurs pas spécifique au Togo puisque la ministre Mila Aziable a mentionné que les pays voisins tels que le Bénin et le Ghana sont également affectés par ces mêmes difficultés.

L’importance de ce déficit en gaz naturel a été particulièrement soulignée lors d’une réunion à Lomé avec le Comité des ministres du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (GAO), une instance clé dans la gestion et l’approvisionnement en gaz naturel dans la région. La ministre Mila Aziable a profité de cette occasion pour rappeler que la crise énergétique, qui pèse sur la région depuis janvier 2024, est principalement attribuable à ce manque d’approvisionnement en gaz naturel, entraînant des délestages et perturbant significativement les économies locales.

Controverses et contradictions : les explications de la CEET

Toutefois, cette explication soulève des controverses, notamment parce que la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) avait précédemment attribué les coupures à des « travaux techniques de réparation ». De plus, la CEET, confrontée à une « tension de trésorerie » faisant état des difficultés à honorer ses engagements envers les fournisseurs, se retrouve également en situation d’endettement. Plusieurs établissements publics administratifs (EPA) ont accumulé des retards de paiement significatifs vis-à-vis de la CEET.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0