Arrestation de Sonko : « Gerry Taama interpelle la CEDEAO »

Crise Politique au Sénégal : Le député togolais Gerry Taama appelle à l’intervention de la CEDEAO pour libérer Sonko et préserver la démocratie

Le député togolais, Gerry Taama, s’est exprimé sur la crise politique au Sénégal, exprimant ses préoccupations concernant l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko et appelant à l’intervention de la CEDEAO pour préserver la paix et la démocratie dans le pays.

Dans son analyse, Gerry Taama soutient que le président sénégalais, Macky Sall, aurait abusé de son pouvoir pour évincer son jeune opposant, Ousmane Sonko. Selon lui, Sonko aurait été piégé en postant un communiqué sur sa page Facebook, reconnaissant avoir arraché le téléphone d’un agent des renseignements généraux qui le filmait. Gerry Taama estime que cela a conduit à des accusations d’infractions, notamment de violence sur personne détentrice de l’autorité publique.

Néanmoins, le député togolais souligne que rien ne justifie un acharnement sur Ousmane Sonko. Selon lui, en temps normal, une plainte aurait été déposée, et une inculpation éventuelle aurait eu lieu, avec paiement de caution en attendant le procès. Il appelle à la prudence et à la retenue dans le traitement de cette affaire.

Gerry Taama s’inquiète également de la situation politique au Sénégal, craignant une rupture de la paix dans le pays. Il appelle donc la CEDEAO à intervenir, comparant la situation avec les interventions passées de la CEDEAO au Togo, où il a été impliqué dans des échanges lors de précédentes crises politiques.

Le rejet catégorique d’un coup d’État militaire

Le député togolais rejette cependant toute idée de soutien à un coup d’État militaire au Sénégal. Il estime que l’armée doit rester au service du pouvoir civil, conformément aux principes constitutionnels, et que tout retour à une direction civile doit être facilité dans les meilleurs délais. Il évoque des exemples de pays où des militaires ont respecté ces principes, notamment en Guinée, au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Gerry Taama souligne l’importance de la démocratie universelle et de laisser le peuple sénégalais trancher dans les élections présidentielles. Il appelle à la libération d’Ousmane Sonko pour qu’il puisse participer aux élections et que le peuple puisse décider de son sort.

La crise politique au Sénégal suscite des inquiétudes parmi les observateurs régionaux. Le député togolais Gerry Taama appelle à une intervention de la CEDEAO pour préserver la paix et la démocratie dans le pays, tout en rejetant fermement tout soutien à un coup d’État militaire. L’issue de cette crise politique reste incertaine, mais l’appel à la retenue et à la démocratie universelle semble être unanime.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0