La France réagit à la suite de l’expulsion de son Ambassadeur au Niger.

Une crise diplomatique a surgi entre la République du Niger et la République Française à la suite de l’expulsion de l’ambassadeur français, Monsieur Sylvain Itté, par les nouvelles instances dirigeantes nigériennes. Ces autorités ont formellement sommé Monsieur Itté de quitter le territoire nigérien sous un délai restreint de 48 heures, tout en officialisant la révocation de son agrément diplomatique.

L’escalade de cette tension diplomatique repose sur une série d’événements récents. En réaction à la note N° 023/02874 datée du 08 août 2023, adressée à l’ancienne ambassadrice du Niger par la Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères française, l’ambassadeur de France à Niamey a refusé de répondre à l’invitation du Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur pour un entretien prévu le 25 août 2023. Ce refus, associé à d’autres actions perçues comme allant à l’encontre des intérêts du Niger par le gouvernement français, a conduit les autorités nigériennes à prendre la décision radicale de retirer l’agrément de M. Sylvain Itté en tant qu’ambassadeur et de lui imposer un départ du territoire sous 48 heures.

Dans un communiqué officiel, le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération de la République du Niger a expliqué que cette mesure découle de l’attitude du gouvernement français, jugée préjudiciable aux intérêts nationaux du Niger.

La France, de son côté, a réaffirmé sa position en indiquant qu’elle ne reconnaît pas l’autorité des putschistes nigériens et qu’elle rejette l’ultimatum de 48 heures imposé à son ambassadeur. Cette déclaration sous-tend l’ampleur de la divergence entre les deux nations.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0