Fin d’une Alliance? Le Burkina Faso et le Niger Renoncent au G5 Sahel

Le Burkina Faso et le Niger ont décidé de se séparer du G5 Sahel, qui inclut également la Force conjointe à partir du 29 novembre, rejoignant ainsi le Mali dans son désengagement de cette entité régionale.

Selon un communiqué officiel, les administrations de transition en place au Burkina Faso et au Niger ont choisi de manière indépendante de se désaffilier du G5 Sahel et de ses organes associés, y compris la Force conjointe. Cela marque la sortie effective de ces deux nations en date du 29 novembre 2023.

Avec ces départs, seuls deux des cinq pays membres originaux restent au sein du G5 Sahel, une organisation formée en 2014 qui comprenait à l’origine le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L’objectif principal du G5 Sahel était de coordonner et consolider les efforts des pays membres pour transformer le Sahel en une région caractérisée par la sécurité et le développement.

Déjà en septembre de la même année, les trois pays désormais sortis ont pris l’initiative de créer leur propre structure régionale, connue sous le nom d’Alliance des États du Sahel, officialisée le 16 septembre.

+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Soyez le premier informé - Abonnez-vous dès maintenant