[URGENT] « Attaque terroriste au Togo : 17 soldats tués au total. »

Le 17 juillet 2023, une tragique opération coup de poing a été menée par huit voitures de soldats militaires togolais, transportant un total de 64 militaires à bord. Malheureusement, ils n’ont pas bénéficié du soutien d’un drone, malgré leur demande pour avoir un appui aérien. L’opération a eu lieu au nord du Togo, près du Burkina Faso, et a été conduite par deux groupes distincts, avec le capitaine Kombaté à la tête du premier groupe.

En arrivant dans un village, les militaires togolais ont découvert des maisons abandonnées. Le groupe de trois véhicules militaires est resté en arrière tandis que l’autre groupe, dirigé par le capitaine Kombaté, s’est avancé sans prendre l’initiative de sécuriser les lieux et de fouiller les maisons pour détecter tout danger potentiel. C’est à ce moment-là que l’attaque surprise a été déclenchée, révélant que les terroristes s’étaient cachés dans les maisons abandonnées non fouillées.

Avant l’attaque, les militaires togolais avaient aperçu des hommes portant des uniformes de l’armée burkinabè et togolaise, mais ils ont rapidement réalisé qu’il s’agissait de terroristes déguisés. Malgré cette constatation, le capitaine Kombaté a empêché son groupe d’ouvrir le feu, pensant qu’ils étaient des amis. Malheureusement, les terroristes ont pris l’initiative d’attaquer, encerclant les militaires togolais et les prenant par surprise.

Les combats ont duré deux heures, mais les militaires togolais ont finalement été submergés par la supériorité numérique des terroristes, qui étaient environ 80 et disposaient d’armes lourdes montées sur des motos. Le capitaine Kombaté a fui les lieux, laissant ses hommes sans guide ni ordres.

« Lourdes Pertes et Désolation : Le Bilan Tragique de l’Attaque au Nord du Togo »

Suite à l’attaque, les soldats togolais ont subi de lourdes pertes, avec plus de 17 tués, des disparus et des blessés. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à éliminer un seul terroriste. Les terroristes ont pillé les corps des soldats, volant leurs effets personnels, y compris téléphones, argent et montres. Ils ont également brûlé les véhicules militaires et pris possession du reste de l’armement.

Après l’attaque, les terroristes ont pris les voitures et sont passés devant l’autre groupe de militaires togolais qui était resté en arrière. Ces derniers qui voulaient se replier à l’intérieur du Togo ont été empêchés par le groupe terroriste en embuscade.

Cette situation est tragique, avec un bilan de nombreux soldats togolais tués ou blessés, tandis que les terroristes ont réussi à récupérer une quantité importante de munitions.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

Soyez le premier informé - Abonnez-vous dès maintenant